Acrostiche

Retour index : Les Fables


Acrostiche

Cette histoire nous occupant ici,
Fable elle ne l’était pas vraiment.
En fait, à son époque et en son temps,
Cache valait mieux trouver pour sa vie,
Une des plus sûres, mieux le fallait,
Autre qu’un fou aurait eu outrage
Ici et en ses lieux d’en clamer une à son entourage
Sous la peine alors infligée !
Une censure implacable en effet jugeait
Forme et fond des textes du parvenu
Qui osait du tyran en place le moquer,
Lui, un être vil, idiot et têtu.
Est donc criminel celui qui par son écrit,
Propre ou tout figuré qu’il soit
Mais toujours inspiré, décrit
Comme peu clément celui qui se pense de divin droit ?
Elles sont pourtant nombreuses les raisons,
Le Fabuliste le sait bien, qui
Font naître ressentiments et frustrations.
Toute tyrannie se pense entourée d’ennemis
Avec une terreur des plus redoutée,
La pire des menaces pour son hypocrite Pouvoir,
Vérité étant son nom secret
Trompant à son tour menteurs et couards !
Celui la chassant et
Qui partout l’interdit
Veut être le seul à en dicter l’édit
En cela même qu’on le sache fausseté.
Faire croire vrai ce qui est faux ne peut
Taire cependant celui qui de cet art en est le maître !
La preuve en est pour qui manie noblement sa lettre,
Morale en étant son fin jeu,
Mais qui par d’animaux mis en scène,
Alors de manière habile rendus biens inoffensifs,
S’offrant en la cour des si naïfs
À même d’en railler le piètre règne.
Qui malicieusement connaît récits de Fablier
Sait qu’il faut de leurs apparentes futilités
En voir au-delà des contes et enluminures.
Lire ne suffit pas à l’exercice
Le sage sachant du vice,
Simple faux-semblant sous son écriture,
Bon sentiment lui faire paraître alors que de
Sens il en fait fort désaveu !

Toujours ainsi s’allie la Vérité avec la Fable
Moquant les mensonges par d’autres
Que l’on ne peut avouer être des nôtres
Bien qu’ils soient en tout point semblable !

Auteur : Val


Acrostiche : L’Acrostiche est une figure de style, généralement trouvée dans des poèmes ou énigmes, qui si l’on détache la première lettre de chaque ligne du texte forme alors un mot ou un autre texte. On peut la décliner par des lettres médianes ou finales, ou un panaché de tous. Parfois en lieu des premières lettres, on peut trouver les premiers mots de chaque ligne…
Enluminure : Peinture ou dessin qui met en valeur ou décore un texte.

prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License