Bondieuseries

Retour index : Les Fables


Bondieuseries

Voilà fort longtemps,
Perdu dans les champs,
Etait un hameau
Pas plus qu’ailleurs bigot,
Ni peuplé d’anges
Malgré qu’il s’appela là Tronsanges,
Où apparue immaculée conception
Qu’on porta toutefois comme miraculeuse…

… Même si sa légende officieuse
Prête à bien plus de dérision :
Car si notre sacro-saint village
Fut choisi comme étape de voyage
Par Sa Sainteté, oui celle là-même,
Ce ne fut pour rompre le Carême
Ni pour goûter, on le cru, au privilège
D’un Cerisier et son ombrage
Tant la chaleur faisait rage
Mais, pardon pour le sacrilège,
Pour soulager… sa vessie !

Alors si quelques béni-oui-oui,
Erigeant jusqu’à une croix
Au lieu dit de l’agape,
Du temps de ce récit
N’y donnèrent foi,
Ceux d’aujourd’hui
N’ont qu’à lire dessus (ici dessous) le nom du dit Pape…

… PIE VII !

(Oui je sais, Dieu que c’est bête)

Auteur : Val


(Commentaires à venir)

  • Pour comprendre l'anecdote historique et réelle de cette Fable, voir ici : Wiki58

Moi aussi je la connais cette croix, moi Patrick Chadeyras-Hean, auteur de cette Fable et de bien d’autres, né Dieulafait.
Oui je l’ai croisé nombre de fois cette croix mais préférant m’attarder dans les champs et forêts bordant son paisible village. C’était au siècle dernier mais cela paraît aussi loin que cette histoire papale et méconnue. Il n’y avait guère d’enfants alors et c’est seul que j’arpentais les bocages et bosquets, imaginant déjà nombres d’aventures au-delà de ses collines et prairies.
C’était un autre temps mais il est bien possible que Tronsanges, tout compte fait, et bien vu quelques anges passer ou y vivre ; et peut-être aussi le lieu de jeunesse où émergea les idées d’un Auteur de Fables à l’âme un peu plus maligne !

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License