Chausse-trappe

Retour index : Les Fables

  • Fable à l'attention de Thomas G.

« Chausse-trappe »

À la suite d'un banquet,
La panse lourde de cochonailles
Et avant l'étripaille
D'une joute à laquelle il était engagé,
Un Chevalier questa Tranchefeu,
Un Apothicaire au regard malicieux
Même s'il lui manquait l'un des yeux :
« Dis-moi le rebouteux,
J'ai là haleine
Autant chargée que ma bedaine…
… Donne-toi donc un peu de peine
Pour trouver dans tes épices et graines
De quoi ôter ce goût d'ail
Et me donner ardeur à la bataille ! »

« Quel heureux hasard !
J'ai là, venue des côtes de Malabar
Depuis les Indes, Cardamome verte
Aux vertus digestives et alertes
Si on la mâche ! » …

Qui sa bile crache
Souvent la ravale plus amèrement

Curieuse morale à ce conte ?
Pas pour notre borgne y retrouvant bon compte
Ainsi la raillant
À l'idiot qui s'englua le pied
Dans la gomme collante, alors recrachée
Lors de son duel (désormais perdu), le lui clouant
Et avec la langue des plus ridiculement !

Auteur : Val


(Commentaires)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License