Déférence à nous autres

Retour index : Les Fables


Déférence à nous autres

Ici rendons grâce
Aux Fabulistes…
… Sans en faire la liste
Car peu y ont laissé trace
A leur glorieuse table ;
Parfois on se souvient bien de leurs Fables
Mais on en oublie leur nom
Et à d’autres leur attribut même le renom !
Sans doute en est pensé le talent futile
Et de croire la tâche ainsi facile :
« De peu de mots
Est le Fabliau :
De peu il vaut !
»
Voilà édito
Et entendue réflexion
De quelques « sachants » fanfarons…
… Auxquels nous répondrons
Par cette belle leçon :
« Ce qu’on épure
Sans pareille,
Par le fait, donne merveille
Des plus pures ! »
En d’autres termes
Ce qui est de qualité
Ne s’accompagne pas toujours de quantité ;
Mais la critique demeure ferme :
« De teneur on dépeuple
Pour être lu du peuple
Contant comme aux enfants
Histoires sans académique rang :
Ne vous-en donnez donc peine
Car Sieur La Fontaine
A de toute façon
Du genre fait tout le Panthéon ! »
Ignorance crasse
A qui la reprochait à la populace…
… Des nôtres, voilà donc devise proverbiale
A qui nous trouve si banal :

« Bien faire
Et laisser dire »

Et, sans rire,
Du monde Fabulaire
Si vous en déniez l’art littéraire,
Allez donc, tentez
L’Ysopet…
… Qu’à commettre l’affaire
On en juge de la manœuvre
À vous voir à l’Oeuvre !

Auteur : Val


  • Fabulaire : Le monde des Fables.
  • « sachants » : Les personnes faisant autorité et qui savent à la place de tout le monde… Ils se reconnaîtront !
  • Panthéon : Temple consacré aux Dieux ou aux illustres et glorieux personnages.
  • Ysopet : Recueil de Fables.
hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License