Farandole en Forêt

Retour index : Les Fables


Farandole en Forêt

C’est l’arbre qui cache la forêt…

… Voilà adage faisant sens ;
Nous concernant, il n’en fut d’essences
Bataillant pour un bosquet
Une évidence,
Chacune du terreau de sa régence
D’en prévaloir rang de Reine,
On le sait
La place du Roi déjà occupé
Par le Chêne :
Comme de s’y porter déjà un Charme,
Ecartant un frêle Peuplier
Et toisant un Saule, plié
Avant même de rompre ses larmes,
Un grand mélèze
Bien plus à son aise
L’en empêcha de toutes ses forces
Quand un Bouleau à la futée écorce,
Sous leur travail,
Profita de cette faille…
… Egaré toutefois par les ombres d’un Ebène
Luttant avec les reflets lumineux d’un Frêne !

Couvert de Runes, enfin de meilleur raison,
Seul un sage tronc
Mit fin à cette folle et sylvestre farandole
D’une plus maligne parabole :
« Hêtre
Ou ne pas être,
On connaît l’expression,
Là n’est pas la question ;
Tous d’un même bois étant fait
Nul pouvoir ne compte
Si de sujets unis il ne décompte
Pour profondément l’enraciner ! »

C’est à sa seule orée
Que l’on peut juger l’étendue d’une forêt

Auteur : Val


Chêne, Charme, Peuplier, Saule, Mélèze, Bouleau, Ebène, Frêne et Hêtre : Des essences d’Arbres.

  • Farandole : Une ancienne danse où chacun se tient par les mains pour former un cercle.
  • « Hêtre ou ne pas être » : Pastiche sylvestre de la fameuse citation de Shakespeare.
  • Runes : Symboles graphiques d’origines Germanique dans leur Alphabet et dont le nom générique désigne des inscriptions tracées.
  • Sylvestre : En rapport avec les Forêts.
ddhcou10.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Drôles de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License