L'Hirondelle et l'Arachnide

Retour index : Les Fables


L'Hirondelle et l'Arachnide

Dans le recoin d’une stalle
Qu’elle avait cru abandonnée,
Et déjà maudite depuis Arachné
De refaire sempiternellement sa toile,
Une Araignée rongeait sa soie
De voir chaque jour ses proies
Becquées par une Hirondelle de mauvais augure
Mettant ainsi en déconfiture
Tout son labeur
Pour les attraper dans ce leurre…

Alors, un matin, de tisser
Son piège pour l’attraper
Au lieu même de ses fréquents passages :
Voilà stratagème peu sage
Qui rendit son destin
Bien chagrin
Quand l’animal, fonçant à toute vitesse,
Emporta dans les airs
Sans possible retour en arrière
Le voile de colle traitresse
Et au bout d’un des fils
Notre Arachnide, bien imbécile
D’avoir cru prendre
Ce dont elle n’était en taille d’entreprendre !

(Naïve leçon
En illustrant ici pourtant toute la raison)

Auteur : Val


(commentaires à venir)

ddhcou10.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Drôles de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License