La Boîte

Retour index : Les Fables


La Boîte

On l’a dit plus qu’il n’en faut,
La curiosité est un vilain défaut…

… Pourtant, une nouvelle fois,
D’en confronter chacun
Par un fabuleux écrin
Sans interstices et fait de bois :
Aussitôt les uns d’y voir secret d’or
Quand les autres le font celui de Pandore ;
Pour le posséder, de s’y entretuer,
Pour le défendre, de s’y sacrifier,
Pour le détruire, de s’entredéchirer,
Pour même l’apercevoir, d’y prier…
… Puis un jour, las de cette chimère,
On en décida la fin
Et de son noeud tel celui de Gordien,
Par le fer
Et à l’unisson
D’en fendre tout le long :

On n’y trouva rien,
Le contenu, pareillement à sa surface, étant plein…
… Sans doute là Fable du Malin
Raillant ces crédules Humains
Cherchant toujours miracle
Dans le moindre Tabernacle !

Auteur : Val


  • Gordien (Nœud) : Un nœud légendaire qu’on disait indénouable et dont Alexandre le Grand à qui on le lui avait soumis, trouva comme solution de le trancher par l’épée !
  • Pandore : Créature crée par les Dieux, Pandore est la première Femme, alors dotée de tous les dons. Ayant un coffret qu’elle ne devait pas ouvrir, le faisant tout de même, les maux les plus vils s’en échappèrent. Son geste lui apporta l’opprobre… Il nous en reste l’expression « ouvrir une boîte de Pandore » pour signifier qu’ayant lancé une action on ne peut plus l’arrêter malgré les effets inconnues qu’elle déclenchera.
  • Tabernacle : Meuble d’Eglise accueillant les objets rituels.
hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fablesl)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License