La Critique et le Tâcheron

Retour index : Les Fables


La Critique et le Tâcheron


Il était un Tâcheron tout affairé à son oeuvre,
Celle-ci n’étant point salissante
Si ce n’est de l’encre récente
Coulée sur les vélins par cette manoeuvre…
…Mais déjà le Fablier était fait,
L’artisan tout heureux de le présenter :

Vint alors un fameux Scoliaste
Craint dans sa critique
Mais très écoutée, alors faste,
Si l’écrit valait épopée épique.
« Le propos est ennuyeux,
Le style non moins fâcheux ;
Je vous le dis
Votre brouillon est indigeste
Et si de votre récit vous visez la geste,
Faites-en un, celui d’en rendre meilleure copie ! »
Voilà le stylet du juge
Plus tranchant que le poignard !
Notre épistolier s’insurge
Et à son tour mets son censeur à la barre :
« Calomnier ! Discréditer ! Souiller !
Là sont vos seules facultés :
Faute d’avoir talent pour créer,
D’Art, vous le niez chez celui jalousé ! »
L’exégète hausse les épaules,
Habitué à ce qu’ainsi on le sermonne
Alors qu’il ne s’agit point de sa personne
Mais de ce que l’on attend de son rôle ;
Le coup d’estoc du naïf
Ne l’entaille donc en rien,
Imparable étant le refrain
Mouchant de rhétorique ce poncif ;
« Mieux vaut faire lire par l’aveugle
Celui qui de louanges à ses écrits
Veut pour tout avis !
Voilà morale à qui beugle
Que ses gribouillis sont littérature
Ainsi mis en déconfiture ;
Mon ami, de votre Fablier,
Il fallait le ranger
Aux yeux du Moraliste car, en somme,
Vous n’en supportez point le factum…

Sachez enfin que d’adages
J’en ai lu un bien sage
Préférant la vérité tacite du muet
À l’éloge trompeur
Du plus indifférent menteur ! »

Auteur : Val


Exégète : Qui interprète des textes spécifiques.
Geste : Chanson ou texte versifiés.
Scoliaste : Critique à l’Antiquité de littérature annotant les textes.

prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License