La Fable et le Mensonge

Retour index : Les Fables


La Fable et le Mensonge


S’attaquer à un monument
Voilà le défi ici m’engageant :
Je veux parler du récit de Florian
Où Fable et Vérité alors s’entremêlant
Furent contées si brillamment
Par ce Fabuliste de talent…
… Les faisant cheminer de concert,
Chez le Fou, chez le Sage,
Tous d’accueillir leur compagnonnage
À l’éclat de leurs vers ;

Mais cet âge d’or, au nôtre, était révolu
Et celle qui fut Princesse de Vertu
Cette fois avait bien disparu
Laissant son amie au rebus
Se lamenter sur leur tragique destin ;
Vint alors grandiloquent Arlequin
Dans ses habits de milles feux
Aussi changeants que ses aveux…
… C’était là le Mensonge
Arrachant l’éplorée Dame à ses songes
Osant la farce
De lui proposer d’être sa comparse !
A ce faux-frère
Sous sa cape d’en rire notre encore fière :
« Tu mens, évidemment,
Car partout tu règnes
Et tes règles à tous enseigne :
L’adultérin, le vaurien, le tyran,
L’arriviste ou le pragmatique,
Chacun d’avoir ta pratique ! »
C’était vrai
Mais pour notre Bouffon sa plaie :
« D’être devenu raison
Voilà comble, moi qui ne suis que déraison !
Avec moi chez ces mêmes hypocrites
Tu trouveras refuge
Grâce à notre subterfuge
Et les piégeras en cynique !
Voilà pour notre union
Qui semblera si affable
Et à tort fréquentable…
… Nommons-là donc : Affabulation ! »

À notre Vérité nue
Voilà hommage qui méritait d’être rendu…

Auteur : Val


  • Affabulation : Histoire fausse ou déformée, souvent fantaisiste…
  • Arlequin : Bouffon en Italie depuis le moyen-âge, comédien burlesque, mime, amuseur, narrateur et même Fabuliste. Grimé et vêtu de losanges multicolores ce Valet de théâtre est une figure incontournable de la « commedia dell'arte » italienne
hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License