La Grenouille savante

Retour index : Les Fables


La Grenouille savante

Une Grenouille se voulait savante,
Du moins plus que ses sœurs ignorantes…

– Voyons d’ailleurs pour prélude,
Elle-même ayant pour habitude
D’en faire l’étude,
Celles en faisant la multitude :
D’abord la plus connue,
Et la plus hurluberlue,
Voulant d’un bœuf
Pareillement s’en gonfler, elle qui d’un œuf
N’en avait de taille pas même la tête !
Et cette Rainette
Assez ballotte
Pour croire à la légende bien idiote
Qu’embrassée par un Prince,
Elle verrait en Princesse muent ses badigoinces !
Quand à celle portant un Scorpion,
Donnant à sa parole foi
Qu’il ne la piquerait pas…
… La sotte y appris que du félon
Jamais on ne lui tourne dos !
Enfin que dire des esprits bigots
Des autres Batraciens de sa lignée
Plongeant dans quelques bénitiers ! –

… Loin de tels crédules apôtres
Au contraire la nôtre
D’ainsi montrer son intelligence
Par la science,
Capable par sa nature de prédire
Le climat à venir,
Descendant ou remontant
Tel un baromètre
Une échelle de quelques centimètres
Placée au fond d’un drôle de récipient :
Et qui pourtant, notre élite
N’y voyant que du feu
Bien qu’il lui brulait déjà la queue,
Se révéla être bouillonnante marmite !

Voilà pour qui se prend de haut
Mais de toute part prend l’eau

Auteur : Val


  • Badigoinces : Terme ancien et populaire désignant les lèvres
  • Bigots : D’une croyance excessive et béate
  • Rainette : Petite Grenouille

Références : « La Grenouille voulant se faire aussi grosse que le bœuf », le mythe de la Grenouille se transformant en Princesse si un homme l’embrasse, « La Grenouille et le Scorpion » et l’expression, « Grenouilles de bénitiers »

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License