La Roche et le Ruisseau

Retour index : Les Fables


La Roche et le Ruisseau

Une falaise de grès
Faisait grande force
De sa pierreuse écorce,
Aucun ne pouvant même l’égratigner :
Toutefois, bien qu’impérieuse,
Elle s’enorgueillit d’être magnanime
Quand un faible ru, sujet si anonyme
De cette Reine rocailleuse,
Vint s’incliner au pied du massif trône
Qu’il prenait sans doute pour icône…

Là, après bien des âges
Et un silencieux forage,
Le Diable
Étant dans les détails,
Le Ruisseau trouva faille
Dans la matière friable,
Infiltré comme une anguille sous la roche,
Et fit s’effondrer notre montagne fantoche,
Rongée ainsi en son fort1

Méfiez-vous de l’eau qui dort !

Auteur : Val


(Commentaires à venir)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License