La Verité et le Soleil

Retour index : Fables en lecture libre


La Vérité et le Soleil

Un jour, la nuit s’effaçant
Au profit de la lumière,
Un vieux Sage, assis sur un tas de pierre
Face à l’Océan,
Fut rejoint par un jeune garçon
Espérant trouver enfin quelque raison
À ses nombreux doutes
Près d’une plus âgée écoute :
« Au soir de ton existence,
Moi qui à son aube encore s’éveille,
Peux-tu d’un conseil
M’éclairer sur son véritable sens ? »

« La Vérité est comme regarder le Soleil :
Bien que chacun elle émerveille,
Beaucoup d’y faire volte-face
Incapable de l’affronter de face !
»

Voilà qui laissa notre naïf
Des plus admiratifs :
« Mais toi tu contemples les deux
Sans même sourciller des yeux !
Quelle est donc à la fin ta nature
Pour de leurs respectifs cieux
N’en craindre les rais si lumineux ? »…

… Assurément une imposture,
Ou de toute la plus sûre,
Notre maligne et soudaine dévoilée figure
Se trouvant être frappée…
… de cécité !

Auteur : Val


  • Inspirée de la citation de Victor Hugo : « La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder. »
ddhcou10.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Drôles de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License