Le Chaton et la petite Souris

Retour index : Les Fables


Le Chaton et la petite Souris

En des âges immémoriaux
Chatons et Souriceaux
Allaient de compagnie :
Je sais, vous voilà surpris ;
Disons-le aussi,
S’ils étaient amis,
C’est que nos beaux félins
N’avait alors faim
Que de laitage
Et même de fromage
Partageant des rongeurs le festin
En un banquet commun !
Mais soyons honnête,
Les Rats, d’une Fée aux airs de Belette,
Avaient de leurs prédateurs ancestraux
Fait adoucir les crocs
Quand ceux-là, encore de lait,
Tombaient sous leur couche !
Remis alors en bouche
Nos fauves, aux élimées
Canines,
En perdaient toute cruauté féline…
… Jusqu’à ce qu’une naïve petite Souris
D’un petit Chat transie
Donna à la magicienne
Un sou pour briser cette farce bien vilaine !

De cette légende abracadabrantesque
Et de ce récit un peu grotesque
Rien n’en demeure
Car la Musaraigne ayant bon coeur,
Pour monnaie de sa pièce,
Fut d’être mise de même en pièce
Par le greffier
Redevenu carnassier,
Jugeant ses moeurs de mauvais goût
Au contraire de son ragoût !

Raconter des Histoires
Est un Art
Mais les croire
Un faux espoir

Auteur : Val


Annotations à venir…

hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License