Le Démon et le Chasseur

Retour index : Les Fables


Le Démon et le Chasseur

Au coeur sombre d’une Forêt
Etait un Chasseur
Tentant de percer la noirceur
Des sous-bois cachant gibier
Quand une ombre l’alerte…
… Mais des ténèbres
N’est là qu’un Démon funèbre
Hurlant à sa perte :
« Homme ! Viens à mon aide
De ce piège brûlant mes chairs ! »
Voilà cette créature délétère,
Perverse et laide,
De se rouler de douleur
Arrachant racines et troncs,
Un mal profond
Lui déchirant, s’il en a un, le coeur !
La bête immonde
Beuglant et griffant la terre
Jure sur les enfers
Qu’en ce monde
Jamais de son existence il ne tourmentera
Celui qui le délivrera :
« Soit,
Mais brises notre pacte
Et que la tienne s’estompe pour l’éternité ! »
S’approchant du rets
Notre braconnier
S’étonne alors de sa simplicité,
Le mécanisme pour qu’il soit défait
À son autre extrémité
Mandant juste que l’on y glisse
La main…
… Alors d’un clic est libéré le Malin
Mais point de son vice,
Son sauveur
À son tour pris dans la gageure
D’en dégager l’entrave !
La créature, respectant sa clause,
Laissant le damné lié à cette chose
Et son âme avec, déjà de l’idiot l’esclave…

Ainsi celui offrant à un malheureux son secours
Mais point le même, alors moins heureux à son tour

Auteur : Val


Rets : Petit filet ou piège pour capturer passereaux ou petits gibiers.

prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License