Le Droit du Sang et le Droit du Sol

Retour index : Les Fables


Le Droit du Sang et le Droit du Sol

D’une mère pour l’aimer,
Qu’on en tète l’un ou l’autre sein
En assouvit pareillement la faim,
À cela point besoin de décret

Voilà adage que le Droit du Sol
Etaya à celui du Sang :
« Votre Ichor fait de divin vos ascendants,
C’est là bien extravagante gloriole ! »
Le Veineux de s’emporter aussitôt :
« Jus sanguinis ! Voilà depuis les Romains
Naturelle substance en toute Nation qui se veut d’airain ! »
Le Terre à Terre d’y voir là quiproquo :
« Ce jus n’est point de la couleur du vin
Mais de la lie qui vous fait consanguin !
- Qui ne se mélange
A peur -
Et du métissage vous n’avez que terreur
Qu’il en naisse plus bel ange… »
… Cela en fut trop pour le Sanguin
Qui se fit puritain :
« Jus soli ! Voilà pour légal
Ce que vous prônais pour tous en égal ;
C’est là votre augure
Mais le déclin de toutes cultures !
Qui vient de loin
Pour vous d’être sitôt bon voisin :
Pour l’utopie d’une même humanité,
Fini du Code Coutumier ?
Le Loup ne vit pas avec l’Isard
Ni la Carpe avec le Busard ;
Qui tolères le Barbare
En devient le bâtard ! »
Le discours est de haine,
Notre Sangsue y prêtant sens jusqu’aux veines,
Mais ce discours Communautariste
De conclure celui de l’Etatiste :
« Allons, Frères et Soeurs
Ont à voir avec l’amour du coeur
Et non avec ce qui l’abreuve ;
J’en veux pour preuve
Que Brebis ou Louve, différents d’origine,
Lapent chacun l’eau des mêmes ravines ! »

Auteur : Val


Airain : Alliage de Bronze qui était un métal noble à l'Antiquité.
Barbare : Le "Barbare" a pour origine de désigner "l'autre" ou "l'étranger", péjorativement.
Ichor : Dans la Mythologie Grecque, le Sang des Dieux.
Jus sanguinis : Le Droit du Sang, en Latin.
Jus soli : Le Droit du Sol, en Latin.

hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License