Le Fabuliste et le Bûcheron

Retour index : Les Fables


Le Fabuliste et le Bûcheron

Un Fabuliste, se voulant de renom,
Au hasard de ses pérégrinations
Vint au coeur d’une Forêt faire conversation
Avec un pourtant peu causant Bûcheron.
« Ah, heureux que vous soyez là si affairé
Que vous n’ayez à penser !
J’envierais presque vos corvées
Moi qui aux miennes me torture
Pour en trouver belles césures
Afin de vous les enseigner ! »
Le Forestier, rougi jusqu’à lors par sa hargne,
Devint écarlate serrant sa hache avec poigne.
« Ainsi les choses de l’esprit
Me seraient étrangères ?
Est-il à croire qu’on ne puisse trouver Lumières
Dans l’ombre des sous-bois y passant vie ?
Vous autres Poètes
N’avez que lettre en tête
Ignorant comme il faut du Chêne
En connaître toute la Science,
Depuis le gland jusqu’aux sortes d’essence
Et pour finir n’y ménager, à le débiter, sa peine ! »
La répartie n’est pas piquée des vers
Et notre Rimeur en salut la manière :
« Diantre, il semble bien que vous ayez Dryade
Pour vous inspirer autant que ma Muse…
… Mais d’une chute, s’il ne m’abuse,
Il manque à votre Fable pour la conclure d’une tirade ! »
Tout en poursuivant sa besogne,
Le Corvéable de s’essayer à mettre mots en gigognes :
« Et bien sachez que celui abattant arbre,
Au moment où il se couche,
Si du sens en a ignoré la souche
S’en verra écraser restant là de marbre ! »
Notre Conteur d’éclater aussitôt de rire…
… Sans pouvoir le finir,
Soudain assommé
Par le bois tout juste tombé !

Morale ici se suffit mais comme l’aurait dit Claris de
Florian : « Chacun son champ et les Vaches seront bien
gardées »…

Auteur : Val


Claris de Florian : Fameux Fabuliste, auteur de cette célèbre expression.
Coin : Pièce métallique en biseau servant à fendre le bois.
Dryade : Etre féerique de la Mythologie Grecque, en fait une Nymphe que l’on trouve seulement dans les Chênaies.
Fabulette : Mot moderne pour désigner une Fable courte le plus souvent, mot d’origine populaire.
Gigognes : Imbrication de mots avec des autres formant une cohérence…
Muse : Personnification divine des Arts et de leurs inspirations sous la forme de Déesses dans la Mythologie Grecque et par extension dans le langage courant, ce qui donne l’inspiration.

hdfwab12.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Histoires de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License