Le Loup et les Bergers

Retour : Le Fablier d'Or

  • Auteur : David Claude

Le Loup et les Bergers

Un Loup de sa tanière vint à sortir
Et errant par-ci par-là vit sous une tente
Des Bergers en bonne entente
Qui faisaient rôtir
L’un de leurs moutons.
« Ah ! fit-il avec le plus dur des tons,
Quels cris auriez-vous poussé
Si je vous avez détroussé,
Délesté d’une seule de vos bêtes !
Et comme frappe au sol la tempête,
Vous tomberiez sur moi pour avoir ma tête ! »



Acte ou parole
Ne jouent guère le même rôle
Selon qu’ils sont le fait de quelqu’un d’autre
Ou qu’ils sont du nôtre !

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License