Le Milan malade

Retour : Le Fablier d'Or

  • Auteur : David Claude

Le Milan malade

Un Milan étant à l’article de la mort,
Ne pouvant plus guérir grâce à un remède,
Conjura sa mère d’exposer son triste sort
Aux Dieux afin qu’ils lui apportent de l’aide.
« Supplies-les, mère, ne ménages pas tes efforts ;
Implores-les pour ma santé, par des mots forts ;
C’est ma dernière chance, mon ultime recours.
– Mon fils, il serait vain d’attendre leur concours,
Fit-elle. Ils ne te porteront pas secours,
Ils n’écouteront aucune de tes demandes
Pour avoir sur leurs Autels volé leurs offrandes. »

Lorsqu’on sait la fin proche
A tout l’on se raccroche.
Ainsi l’être qui jusque-là était sans foi
De Dieu se rapproche ;
Comme allant de soi,
Et bien qu’à toute heure il Lui fit offense,
Contre la mort, il Le prie de prendre sa défense.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License