Le Rocher et la Sirène

Retour index : Les Fables


Le Rocher et la Sirène

Les Rochers pensent !
On peut croire en ce fait
N’être là que Fable de peu de sens,
C’est pourtant vrai…

… Ainsi d’un roc, alors jeune caillou,
Quand jadis une belle Sirène,
De toutes les mers la Reine,
Vint s’étendre sur lui, tel un écrin recevant son bijou ;
Ses cheveux comme des algues,
La chaleur de sa peau délicieuse
Et sa grâce si merveilleuse
Fit de notre Rocher de lui proposer la bague :
« Mirifique Hydriades aux yeux de gemme,
J’ai Huître accrochée sur mon derme
Dont la perle vaut pour diadème…
… Par ce présent, j’implore qu’ainsi tu m’aimes. »
La Psamides, car elle était de cette noblesse,
D’un seul regard se fit traîtresse :
« Seul le sable a mes faveurs
Et même si de l’un des grains,
Galet tu en as le Destin,
Je n’en partage point l’ardeur !
J’ai déjà pour cour
Des marins l’épuisant amour…
… De leurs bateaux fait toi plutôt l’écueil
Car jamais plus de mon repos tu n’en seras l’accueil ! »
Par ces mots l’éblouissante Fée
Fit sans le savoir prophétie,
Plus une nuit
Ne passant sans que notre rejeté,
Devenu terrible brisant,
Ne menace les pêcheurs de mort
Espérant à chaque aurore
Redevenir son seul courtisan…

… Voyez, des écorchés récifs
Ou des poètes contemplatifs
Il est souvent même blessure faisant leur teneur
Bien qu’on le leur reproche !

On peut fendre la plus dure des roches
Mais parfois on ne le peut du plus tendre des coeurs

Auteur : Val


  • Hydriades : Genre de Nymphes dans la Mythologie Antique dites Aquatiques.
  • Psamides : Nymphes Hydriades de la Mythologie Antique préférant les plages et le sable.
  • Siam : Ancien royaume de Thaïlande.
  • Sirène : Créature mi-femme, mi-poisson, de la Mythologie Antique.
prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License