Les deux Loups

Retour index : Les Fables

  • Fable extraite des Chroniques Antiques d'Atavus, à retrouver dans les Apartés & Annexes

Les deux Loups

Depuis leur naissance,
Tétant avec abondance
Le sein d’une même mère,
Deux Loups vivaient en inséparables frères…

Mais, un jour, la Louve nourricière
Ne revint plus à la tanière,
Ni le lendemain,
Pas plus que le surlendemain !
Poussés par la famine
Nos Leus se résolurent alors à la chasse,
Vaine, trouvant seule une carcasse
Aux bien maigres os :
Assez toutefois pour que les jumeaux
Retroussent soudain leurs babines,
L’un de l’autre désormais l’ennemi,
Du sang commun dans leur veine
N’y coulant plus que haine
Pour cet étranger qui,
Pourtant pareillement sans vergogne,
Lui disputait cette… maternelle charogne !

Ainsi pour vivre
Il faut d’abord survivre

Auteur : Val


(commentaires à venir)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License