Les Rats et la Tortue

Retour index : Les Fables


Les Rats et la Tortue

Voilà peu de temps au pays des Tortues,
Même si cela paraît incongru,
Étaient inquiétants étrangers venus,
Multipliant, apparemment leur seule vertu,
Sans cesse leur nombre.
Si de nos primaux habitants
Ils n’en volaient point la laitue, c’est avide de sang
Qu’on prêtait à leurs pensées d’en être bien sombres !
D’ailleurs on ne les côtoyait point
Ou de civilités envers ces Païens
On les faisait de loin ;
Par peur, car ces Barbares étaient craints…
… Fort de ces faits
Il est facile d’imaginer
Ce qu’un de nos reptiles
Ressenti à l’approche de deux de ces Rats,
Le nom donné à leur sauvage état
À leur allure hostile
Et leurs faciès au délit de fourbes gueules…

… La pauvre proie livrée ainsi seule,
Déjà trop lente,
Et ceux-là n’étaient point naïfs Lièvres,
Cru en sus être prise dans des racines de genièvre,
Incapable de bouger ; Pourtant peu corpulente
En comparaison de sa soeur Luth,
Le regrettant, en dernier recours
Elle s’abrita dans son armure, ultime secours
À l’inégale et promise lutte :
Aussitôt de sentir sur sa carapace
Les bêtes voraces
La bouger, la malmener, et quoi d’autre encore
Pour attraper son corps ;
Qu’on la retourne et en voilà fait de son sort,
Asphyxiée ou dévorée à mort…

… Soudain plus de bruit,
Est-ce le Paradis ?
Sortant sa tête par la porte de son bouclier,
Notre animal n’en est point accueilli par Janus
Mais libéré tout au plus
Du maillage d’un filet
Découpé par les crocs de ceux tant redoutés
Qui, repartis, lui font signe en amis
En rien redevables d’être plus petits
Mais tel le Lion, en seigneur de l’avoir sauvé…

Préjugés,
Même parfois fondés,
Ne peuvent faire de tous généralité
Si un seul les déments de fait !

Auteur : Val


Références : Pour ceux ne l’ayant point reconnu, les Lièvres de cette Fable et à son terme les « petits » redevables et le Lion sont tous des références aux Fables du Rat et du Lion et du Lièvre et la Tortue…

  • Barbares : Tout comme le terme « Païens », les Barbares, outre leur sens commun relevant de la brutalité sans morale, fut un terme péjoratif employé par les Grecs pour désigner ce qui était étranger à leur culture…
  • Genièvre : Arbuste.
  • Janus : Divinité de la Mythologie Romaine qui protége les portes et les seuils souvent représentée avec deux visages… Caractéristique que l’on retrouve parfois avec des Tortues à deux têtes, dont une célèbre a été nommé… Janus.
  • Luth : La Tortue Luth est la plus imposante des Tortues.
  • Païens : Tout ce qui ne relève pas des monothéismes et donc par extension ce qui relève du * Paganisme. Cet adjectif a toutefois eut longtemps une connotation péjorative pour désigner « l’autre » ou « l’étranger »…
prix_p11.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Le Fablier de Val)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License