Veni, Vidi… Vinci !

Retour index : Les Fables


Veni, Vidi… Vinci !

Chez les antiques Romains
La Fable eut ses heures de gloire
Faisant jusqu’à comédie de son art…
… D’ailleurs un de ces transalpins,
Le plus connu
Après César ou peut-être avant,
À ses nombreux talents,
Cela jamais ne s’est su,
En ajouta un comique
Même si le drôle
En cacha le peu reluisant rôle
Sous un fameux sourire énigmatique :

Des Alpes en franchissant un col
Pour d’un Roi
Du noble nom de François
En rejoindre la cour et son protocole,
Arriva ainsi l’hurluberlu tout au haut
Avec son âne, lui ayant tant fourbu le dos
Qu’il dû faire relais en son étape :
Y découvrant appétissante tablée
D’aussitôt se sustenter
Des victuailles posées sur la nappe…
… Mais l’étourdi
Au moment d’en régler le prix
De n’avoir sou en poche !
La tenancière de lui en faire le reproche
Et du crime de grivèlerie
D’aussitôt le menacer du délit…

Qui va piano,
Va sano !

Vous restez sur votre faim ?
Jugez-en plutôt la fin
Sachant que de la Dame
Notre Léonard, nom de l’illustre quidam,
En dessina le portrait
Pour ses torts réparer :
Mais, c’est fou, à sa peinture
La maligne préféra saisir sa monture
(Peut-être s’y trouvant un peu trop ronde)
Laissant repartir à pied notre génie
Inspiré néanmoins par l’enseigne de l’hôtellerie
Pour le titre de son tableau… « La Joconde » !

(Et derrière l’épaule de la belle, si vous en doutez,
Voyez-y bien menant à son gîte l’étroit défilé)

Auteur : Val


César : Faut-il présenter le plus grand Conquérant ou Tyran de l’Histoire, c’est selon…
François : Ici François 1er qui accueillit Léonard de Vinci à sa cour.
Grivèlerie : Ancien crime communément attribué à ceux qui resquillaient ou ne payaient pas leur repas ou logis.
« La Joconde » : Faut-il présenter ce portrait, sa Dame peinte et son sourire énigmatique ? Il en est ici donné une amusante origine !
Léonard de Vinci : (Ou Da Vinci) L’un, sinon le plus grand génie de l’humanité… Peintre également et qui porta son plus célèbre tableau « La Joconde », par les Alpes, jusqu’à la cour de François 1er, Roi de France.
« Qui va piano, va sano » : Expression italienne… « Qui va doucement, va sûrement » ; Et « ménage sa monture », comme Racine aurait pu le rajouter telle que dans notre fable !
Sustenter : Se nourrir.
Transalpin : Situé au-delà des Alpes (du moins que l’on soit d’un côté ou de l’autre !)

ddhcou10.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Drôles de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License