Vieilles Pierres

Retour index : Les Fables


Vieilles Pierres

Il fut un temps
À bien trop loin remontant
Où les Hommes étaient unis ;
Cela semble de nos jours une utopie
Mais ainsi était leur compagnonnage
Et en sus, parlant un même langage,
Pour tous se réunir
Ils décidèrent d’une tour d’alors bâtir
Jusqu’au ciel,
La nommant… Babel !

Belle histoire
Mais qui comme toute ont une chute
Dont à une brute
On dû le peu de gloire ;
Oui car aucun Dieu
Craignant qu’on atteigne ses cieux
Fut à l’origine
De la mythique ruine :
Non, il n’y eut
Là qu’un hurluberlu
Envoyé dans ses soubassements
Pour en vérifier les fondements
Et qui trébucha sur l’une des pierres
Dépassant d’une drôle de manière…

Notre passe-muraille
D’y déceler là une faille
Et sans autre raisonnement
D’en ôter l’achoppement,
Le tout s’effondrant en poussière
Dans un bruit de tonnerre
L’emportant lui et le légendaire
Rêve d’unité
De l’Humanité !

De votre pierre angulaire
Ainsi ne la perdez de vue
Faute de tomber de même des nues

Auteur : Val


Achoppement : Du verbe « achopper », c'est-à-dire, trébucher ou tomber par exemple sur une pierre, ayant donné l’expression « pierre d’achoppement », une difficulté sur laquelle chacun bute.
Babel : Nom du lieu, parfois celui de Babylone, où aurait été dans la genèse bâtie la « Tour de Babel », bâtiment réunissant les premiers hommes pour s’élever jusqu’à Dieu.
Passe-muraille : Qui a la faculté de passer au travers des murs par rapport au personnage fictif crée par Marcel Aymé dont l’expression est passée dans le langage courant.
Pierre Angulaire : Pierre essentielle soutenant un mur par exemple… Comme expression, c’est le point de base tenant un ensemble et qui peut en faire effondrer toute l’harmonie.
Utopie : Rêve ou espoir inaccessibles, chimère.

ddhcou10.jpg

(tiré de l'ouvrage édité : Drôles de Fables)

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License